David Eden " Connor Oxford " Autruche Derby, Homme Robe Oxford Connor Chaussures, Cognac c1bdd4

David Eden
David Eden David Eden David Eden David Eden David Eden David Eden
veylevaS sineD
lP revaeW 9143
VN ,oneR 21598
setatS detinU
: enohpéléT2141683035
: liam-Emoc.oohay@edartacsnd

Caractéristiques de l'objet

État :
Neuf avec emballage : Objet neuf, jamais porté, vendu dans l'emballage d'origine (comme la boîte ou la pochette ... En savoir plussur l'état
Style: Richelieus
Caractéristiques: Véritable Autruche Pays de fabrication: Mexico
Euro Taille: 41-46 Couleur: Marron
EAN: Non applicable Matière: Cuir
Marque: David Eden Largeur: M (D, M)
Occasion: Formelle Matière.: Cuir
H by Hudson "Eddie" marron surpiqué Bout D'Aile Design Richelieu à Shoes Brand New in Box,CHAUSSURES HOMMES SANTONI MOCASSIN CUIR BLISS COGNAC BASSIN QUADRA FABRIQUÉES,Chaussures éS Accel Slim Limited Edition Rose,Converse Ctas Curved Eyestay Hi Pelle Nera Stelle Brillantini 559012CMonsieur / Dame Chaussures Supra Flow Noir Noir Suède Gamme complète de spécifications réal Convient pour la couleur,Versace en cuir marron Richelieu à Monkstrap Chaussures UK7/41 | Ceinture EntraineHommes t Baskets Costume,Loake lightwelt Sirius Brown Calf Derby Chaussures 9 F-neuf secondes RRP (16912),hommes Anatomic & Co Mocassin mocassins cuir LE STYLE - GasparKeen Newport Homme Chaussures s-Neutre Gris Gargoyle Toutes Tailles,Merlutti Longue Argent Rivet avec Cristaux MocassinValentino Garavani / Hommes Tongs Pantoufles Size 8.5/41.5 NibMonsieur Madame Loake Matthews Enfiler Chaussures utilisation Matériau supérieur Convient pour la couleurMOCASSIN A POMPONS ITALIEN LUXE NEUF CUIR FAÇON CROCO VERT COUSU MAIN,Reef Boster Homme Chaussures s-Noir Rouge Toutes Tailles,Santoni Chaussures Chaussures Hommes Business Chaussures Taille 8,5 (42,5) - NEUF/ORIGINAL,Chaussures DC Course 2 Bleu Fonce JauneBirkenstock Boston Chaussons Sabot Mules 060151 Bleu Normal Neuf,vt9147 Ervhe Odbas classiche marrone Femme's Marron classic Chaussure s,Santoni Caoutchouc Semelle Antidérapante En Daim Marron Cheville/DESERT/Chukka Bottes RRP,Prime Chaussure s Chaussures Hommes Véritable Cuir Cadre Cousu Plain Derby u818 Scotch TDM Taille 8,Homme Femme eghelli G98036 NERO Sandalo Uomo Primavera/Estate Sac élégant et attrayant promotion spéciale Réputation fiable,Chaussures FLEXA Homme BOTTIGLIA Cuir naturel 1738BOLuxe Prada Business Chaussures 2ee212 Marron Nouveau New 8,5 42,5 43,Adidas Uomo Basket Q23334 Bluette Autunno/Inverno SPORT,Chaussures Ville basses Dr Martens unisexe 1461 Antique Temperley taille Brun,Keen Clearwater Cnx Leather Dark Earth / Blac , s Keen , running,LUXE tod's Business Chaussures ESQUIRE CACAO NOUVEAUX 7 41 41,5,BIRKENSTOCK GIZEH ciabatte infradito verde sandali desert soil mod. 1008425,hommes Anatomic RICHELIEU détaillé Chaussures - ,,E17-POH CHAUSSURES HOMMES 43 DERBY BOUCLE PRINCE OLIVER BEIGE MADE IN ITALY 100%,

Dinard 2018: Hommes brisés et Femmes fortes

Posté par redaction, le 30 septembre 2018, dans Dinard, Festivals, Films.

Si on doit synthétiser le pouls du cinéma britannique cette année à travers la sélection du seul festival qui lui est dédié en France, le Dinard Film Festival, on notera deux grandes tendances: des hommes brisés par le destin et des femmes fortes et combattantes.

Le film d'ouverture, Breathe, premier film d'Andy Serkis, a d'ailleurs parfaitement résumé cette synthèse avec un brillant jeune homme condamné à rester immobile à cause de la polio qui le foudroie en pleine ascension et son épouse qui est déterminée à le faire vivre le plus longtemps possible par tous les moyens. Le mari est impuissant, paralysé, tandis que l'épouse regorge de vitalité et de force. On se croyait dans Out of Africa, on bascule dans Mar Adentro.

Des mecs abimés, il y en a eu plusieurs, notamment en compétition. Rupert Everett a écrit un Oscar Wilde en pleine déchéance, entre sa sortie de prison et sa mort à Paris, dévasté par sa condamnation et la maladie. Au point que les spectateurs qui ignorent qui il étai n'apprendront rien de sa période de gloire et de son génie. The Happy Prince est un biopic où les désirs de la vie butent contre une forme de morbidité. Et les autres hommes qui l'entourent ne sont pas en meilleur état, se disputant une partie du grand homme au point de se détruire eux aussi.

Dans Winterlong, de David Jackson, c'est un adolescent abandonné par sa mère, qui est accueilli par un père qu'il ne connaissait pas et qui vit coupé du monde. Deux mâles paumés. Pour eux, il y a de l'espoir: des femmes dont ils tombent amoureux. Las, par un malencontreux accident, leur bonheur va être amoché: les hommes sont parfois bêtes (surtout quand ils sont amoureux).

L'amour est aussi au cœur de Old Boys de Toby MacDonald. L'histoire tourne autour d'un ado brillant, binoclard et maladroit et d'un leader costaud, macho et pas futé. Ce "Cyrano" dans un collège anglais, sous forme de comédie légère, montre toutes les difficultés d'un jeune mâle pour séduire une jeune femme, thème assez récurrent cette année.

Car les femmes, dans la compétition, sont finalement le moteur des diverses intrigues. Il n'y avait pourtant qu'un film sur six réalisé par une cinéaste (malheureusement le moins convaincant de la sélection).

Dans Jellyfish, de James Gardner, Hitchcock d'or et Hitchcock de la critique, les hommes sont faibles mais l'héroïne est une ado déterminée et débrouillarde, jouant le rôle de mère pour sa maman comme pour ses frère et sœur, capable de tout pour gagner de l'argent et ne pas se faire expulser de chez eux. La tonalité sociale à la Ken Loach, l'absurdité d'un système, la mise en scène sans faute de goût auraient suffit à en faire un très bon film. Mais le personnage (et l'actrice qui l'incarne, la jeune Liv Hill), peu charismatique au premier abord, s'avère d'une force exemplaire, joué avec un naturel bluffant.

Pin Cushion et Funny Cow mettent aussi des femmes au centre de l'histoire. Dans le premier, réalisé par Deborah Haywood, c'est une mère excentrique et une adolescente un peu simplette qui veut s'intégrer à une bande de filles, qui conduit à parler de harcèlement, et de rejet. Dans le second, réalisé par Adrian Shergold, on est dans l'Angleterre prolétaire mais c'est bien une femme humoriste qui cherche à faire rire, comme la jeune ado de Jellyfish: les blagues les plus "proches" sont les meilleures.

Et hors de la compétition, les tendances sont les mêmes. Dans The Bookshop, les femmes sont à la manœuvre, de deux classes sociales différentes, dans un village anglais. Les hommes sont soumis, effacés ou carrément à l'écart volontairement pour ne pas se mêler de leurs affaires. Bill Nighy interprète ainsi un "ermite" dévoreur de livres qu'on sent épuisé par les mesquineries de l'humanité.

Dans Men of Honor, avec son gros casting masculin (Sam Claflin, Paul Bettany, Toby Jones, c'est la guerre (celle de 14-18) qui anéantit le moral, le physique et finalement l'humain. Piégés dans leurs tranchées, ils sont littéralement cassés ou envoyés à l'abattoir. Dans Journeyman, Paddy Considine est un boxeur qui va faire le match de trop, s'effondrant sur le ring. Victime d'un grave traumatisme crânien, il a besoin de rééducation des membres et retrouver la mémoire. Les destinées sont aussi chaotiques pour les demi-frères de Eaten by Lions, le jeune Leon dont les espoirs s'amenuisent en grandissant dans Obey, le batteur bipolaire de The Dreamer and the Keeper... Les hommes ont bien du mal à canaliser leurs émotions ou à déclarer leur flamme (Lucid, Crooked House...).

Cet état des lieux reflète finalement une société où l'inégalité des sexes s'inverse. C'est d'autant plus intéressant, peu importe le genre de cinéma ou la forme du film, que les blockbusters américains sont très loin d'avoir été aussi loin, malgré un affichage contraire (ethnies, genres, femmes...) et que les films populaires européens continuent de véhiculer des clichés sexistes. Il n'y avait peut-être pas beaucoup de films réalisés par des femmes mais ce sont bien les femmes qui intéressent de plus en plus le cinéma anglais, cette année en tout cas.

Tags liés à cet article : , , , , , , , , , , , , .

David Eden
Exprimez-vous

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

David Eden