Emerica The Reynolds Low (13 Vulc Dark Grey/Black/Gum 47 EU (13 Low US / 12 UK) 8a2dc0

Emerica The Reynolds Low (13 Vulc Dark Grey/Black/Gum 47 EU (13 Low US / 12 UK) 8a2dc0
wonS & fruS DRAOB44
1 aírucallE erdaP /C
airbatnaC ,oderaL 07793
añapsE
: enohpéléT967 287 926
: liam-Emoc.pohsdraob44@ofni

Caractéristiques de l'objet

État :
Neuf avec emballage : Objet neuf, jamais porté, vendu dans l'emballage d'origine (comme la boîte ou la pochette ... En savoir plussur l'état
Product Type: Mode > Chaussures > Chaussures De Sport
Color: Dark Grey/Black/Gum Brand: EMERICA
Size: 47 EU (13 US / 12 UK) MPN: Does not apply
EAN: 0889262593693
Basket pur homme DUUO D106020, Color Noir,Hommes / femmes PMS SPM 06098598 Femmes BotteB07GTVF7R8Parent Conception innovante une variété de Magasin en ligne,Dc Shoes Switch Plus S M Shoe Nvy Navy 44 EU (10.5 US / 9.5 UK),Homme Femme PANTONE Uomo ROSSO Scamosciato,Tessuto P00008-300-51US Bon design qualité stable Promotion saisonnière,Messieurs / Dames ADIDAS VLCOURT VULC Grigio uk-8½ Nous avons gagné les éloges de nos clients. En ligne Chaussures respirantes,Homme Femme Hotter Devotion, Pantoufles FemmeB07BB3B6ZRParent Prix ​​modéré Première qualité TraiteHommes t exquis,Lacoste 734CAM0021_EXPLORATEUR Homme Noir 90813 - Livraison GratuiteNike Air Max Axis Chaussures Homme Exclusif de Sport Neuf Baskets en Gris Blanc,Zipper Shoes Femme Plateforme Cuir Vintage Mary Jane (coloré : Noir, Taille : EU 37)B07HVRKHZXParentLACOSTE GRADUATE LCR3 118 1 Chaussures Homme Baskets LOISIRS NOIR,Hommes / femmes Nike Dual Fusion Baskets Homme Apparence élégante moins cher uniqueHomme Femme AdeeSu Sxc02098, s Compensées FemmeB0785KHBB6Parent Prix ​​raisonnable une large gamme de produits prix pas cher,AdeeSu Plateforme Femme Noir, 38.5 EU, SXC02020B078CY58V9Parent,Made In Spain s Femme avec Velcro Lumel en BleuB07BN2LN6VParent,Monsieur Madame Funtasma GOGO300/NU Bottes FemmesB0046EN044Parent à vous de choisir Branché Très pratique,Adidas Fou Handle 2 Herren Chaussures de Basket-Ball Baskets Intérieur 44 Neuf,P&W aux Femmes Bottes Longues Dames Plateforme étanche Bretelles latérales Bottes de Coupe Grande Taille, Red, 42B07JY5VG5JParentHommes femmes Guess Eager Femmes, Cuir Lisse, DecolletesB074VCTL8PParent TraiteHommes t fin enchères Livraison immédiateMonsieur Madame Ecco Cs14 , Mocassins FemmeB00VR2DN4UParent Prix ​​fou Mode moderne et stylée Superbe artisanat,Monsieur / Dame VANS Uomo BLU/AZZURRO Scamosciato VD3HNVY-U Exécution exquise Matériaux sélectionnés RembourseHommes t de la vitesse,Nike Zoom Stefan Janoski CNVS 615957-141 Baskets Chaussure Skate,Ecco Shape 55 Plateau Stack, Bottes FemmeB01MFCA8UDParent,NEW BALANCE M RC 1400 v5 BY5Messieurs / Dames Fly Yoss Mousse, Bottes FemmeB00LD3XNVGParent Conception innovante Laissez nos produits aller au monde Excellente finition,YR-R Mme Kitten Heels Chaussures à Talons Hauts Stiletto Talons Court Shoes For Nightclubs PompesB07D3TKNQTParent,Monsieur Madame Wolky Schnürschuhe 7229 Rolling Pure CWB01088UPEOParent Prix ​​fou Magasin d'exportation en ligne RentableHommes / femmes TAOFFEN Femmes s Bride ArriereB07CQN7K1WParent Facile à utiliser Matériau préféré Forte chaleur et résistance à la chaleur,Levi's - Turlock - Sneakers bi-matière aspect suédé - noir,NEUF adidas Core Grace Fitness Chaussures d'entraîneHommes t d'intérieur AQ5333 flux,Homme Femme Emu, Bottes de Neige FemmeB07GTDC4MHParent Achat spécial Élégant et charFemmet Hommes ant la mode,

Dinard 2018: Hommes brisés et Femmes fortes

Posté par redaction, le 30 septembre 2018, dans Dinard, Festivals, Films.

Si on doit synthétiser le pouls du cinéma britannique cette année à travers la sélection du seul festival qui lui est dédié en France, le Dinard Film Festival, on notera deux grandes tendances: des hommes brisés par le destin et des femmes fortes et combattantes.

Le film d'ouverture, Breathe, premier film d'Andy Serkis, a d'ailleurs parfaitement résumé cette synthèse avec un brillant jeune homme condamné à rester immobile à cause de la polio qui le foudroie en pleine ascension et son épouse qui est déterminée à le faire vivre le plus longtemps possible par tous les moyens. Le mari est impuissant, paralysé, tandis que l'épouse regorge de vitalité et de force. On se croyait dans Out of Africa, on bascule dans Mar Adentro.

Des mecs abimés, il y en a eu plusieurs, notamment en compétition. Rupert Everett a écrit un Oscar Wilde en pleine déchéance, entre sa sortie de prison et sa mort à Paris, dévasté par sa condamnation et la maladie. Au point que les spectateurs qui ignorent qui il étai n'apprendront rien de sa période de gloire et de son génie. The Happy Prince est un biopic où les désirs de la vie butent contre une forme de morbidité. Et les autres hommes qui l'entourent ne sont pas en meilleur état, se disputant une partie du grand homme au point de se détruire eux aussi.

Dans Winterlong, de David Jackson, c'est un adolescent abandonné par sa mère, qui est accueilli par un père qu'il ne connaissait pas et qui vit coupé du monde. Deux mâles paumés. Pour eux, il y a de l'espoir: des femmes dont ils tombent amoureux. Las, par un malencontreux accident, leur bonheur va être amoché: les hommes sont parfois bêtes (surtout quand ils sont amoureux).

L'amour est aussi au cœur de Old Boys de Toby MacDonald. L'histoire tourne autour d'un ado brillant, binoclard et maladroit et d'un leader costaud, macho et pas futé. Ce "Cyrano" dans un collège anglais, sous forme de comédie légère, montre toutes les difficultés d'un jeune mâle pour séduire une jeune femme, thème assez récurrent cette année.

Car les femmes, dans la compétition, sont finalement le moteur des diverses intrigues. Il n'y avait pourtant qu'un film sur six réalisé par une cinéaste (malheureusement le moins convaincant de la sélection).

Dans Jellyfish, de James Gardner, Hitchcock d'or et Hitchcock de la critique, les hommes sont faibles mais l'héroïne est une ado déterminée et débrouillarde, jouant le rôle de mère pour sa maman comme pour ses frère et sœur, capable de tout pour gagner de l'argent et ne pas se faire expulser de chez eux. La tonalité sociale à la Ken Loach, l'absurdité d'un système, la mise en scène sans faute de goût auraient suffit à en faire un très bon film. Mais le personnage (et l'actrice qui l'incarne, la jeune Liv Hill), peu charismatique au premier abord, s'avère d'une force exemplaire, joué avec un naturel bluffant.

Pin Cushion et Funny Cow mettent aussi des femmes au centre de l'histoire. Dans le premier, réalisé par Deborah Haywood, c'est une mère excentrique et une adolescente un peu simplette qui veut s'intégrer à une bande de filles, qui conduit à parler de harcèlement, et de rejet. Dans le second, réalisé par Adrian Shergold, on est dans l'Angleterre prolétaire mais c'est bien une femme humoriste qui cherche à faire rire, comme la jeune ado de Jellyfish: les blagues les plus "proches" sont les meilleures.

Et hors de la compétition, les tendances sont les mêmes. Dans The Bookshop, les femmes sont à la manœuvre, de deux classes sociales différentes, dans un village anglais. Les hommes sont soumis, effacés ou carrément à l'écart volontairement pour ne pas se mêler de leurs affaires. Bill Nighy interprète ainsi un "ermite" dévoreur de livres qu'on sent épuisé par les mesquineries de l'humanité.

Dans Men of Honor, avec son gros casting masculin (Sam Claflin, Paul Bettany, Toby Jones, c'est la guerre (celle de 14-18) qui anéantit le moral, le physique et finalement l'humain. Piégés dans leurs tranchées, ils sont littéralement cassés ou envoyés à l'abattoir. Dans Journeyman, Paddy Considine est un boxeur qui va faire le match de trop, s'effondrant sur le ring. Victime d'un grave traumatisme crânien, il a besoin de rééducation des membres et retrouver la mémoire. Les destinées sont aussi chaotiques pour les demi-frères de Eaten by Lions, le jeune Leon dont les espoirs s'amenuisent en grandissant dans Obey, le batteur bipolaire de The Dreamer and the Keeper... Les hommes ont bien du mal à canaliser leurs émotions ou à déclarer leur flamme (Lucid, Crooked House...).

Cet état des lieux reflète finalement une société où l'inégalité des sexes s'inverse. C'est d'autant plus intéressant, peu importe le genre de cinéma ou la forme du film, que les blockbusters américains sont très loin d'avoir été aussi loin, malgré un affichage contraire (ethnies, genres, femmes...) et que les films populaires européens continuent de véhiculer des clichés sexistes. Il n'y avait peut-être pas beaucoup de films réalisés par des femmes mais ce sont bien les femmes qui intéressent de plus en plus le cinéma anglais, cette année en tout cas.

Tags liés à cet article : , , , , , , , , , , , , .

Emerica The Reynolds Low (13 Vulc Dark Grey/Black/Gum 47 EU (13 Low US / 12 UK) 8a2dc0
Exprimez-vous

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Emerica The Reynolds Low (13 Vulc Dark Grey/Black/Gum 47 EU (13 Low US / 12 UK) 8a2dc0